Aphyllantes © John Walsh

Sensibilisation & réunions d’information

Conscients de l’importance d’informer les habitants sur la nature et le fonctionnement d’un PNR, les Amis du PNR des Garrigues ont mené de nombreuses actions depuis l’émergence du projet :


→ 30 réunions publiques d’information dans les communes du périmètre,

→ Echanges et rencontres avec de nombreux élus et leader d’opinions,
→ Participations à des assemblées générales, réunions de groupements et colloque
→ Relations presse (presse et radio locales)
→ Mailings aux associations locales (environnement, social, culture)
→ Présence aux manifestations du territoire (Fête des Possibles…)

Communication sur le territoire

  • 50.000 dépliants d’information sur un PNR distribués
  • Invitations dans les boites aux lettres de 74 communes
  • 3.000 autocollants « J’aime le PNR des Garrigues »  distribués.
  • 5.000 “Manifeste des Amis” en cours de diffusion 

picto agenda

Liste des réunions et rencontres opérées par les Amis du PNR 

réunion Garrigues allegee2016

– 10 octobre : présentation de la campagne à la presse – 12 novembre : intervention à l’assemblée générale de “Sauvons nos Villages” à St-Hippolyte-de-Montaigu.

2017

– 27 janvier à St-Quentin la Poterie devant les présidents d’associations et le conseil municipal. – 23 février : réunion d’information à Vallabrix (invitation de tous les habitants). – 6 mai :  présentation à l’assemblée générale de l’association “Uzège-Pont-du-Gard-Durable”. – 11 mai  : intervention au conseil d’administration de l’association “SOREVE” – 22 mai à Bouquet, (invitation de Brouzet-les-Alès, Fons-sur-Lussan, Allègre-les-Fumades, Navacelles, Seynes, Vallérargues). – 14 juin au Temple d’Uzès en présence des ingénieurs agros du Languedoc Roussillon, d’agriculteurs et de viticulteurs. – 20 juin à Pouzilhac (invitation de La-Capelle-et-Masmolène, Valliguières, St-Hilaire-d’Ozilhan). – 26 juin à Rochegude (invitation de Tharaux, Rivières, St-Privat-de-Champclos et Méjannes-le- Clap). – 17 juillet à Bourdic : présentation à l’AG des Vignerons du Pays d’Uzès. – 18 juillet à Goudargues (invitation de St André-de-Roquepertuis, Montclus, La-Roque-sur-Cèze, Cornillon et Verfeuil). – 31 aout à Montaren (invitation de Serviers, Foissac, Baron, Aigaliers). – 7 septembre à St-Maximin, (invitation de St Siffret). – 12 septembre  : présentation au Club des Entrepreneurs. – 14 septembre à Lussan. – 15 septembre à Belvezet. – 15 septembre à Moussac (invitation de St Chaptes et Brignon). – 21 septembre à St-Victor-des-Oules (invitation de St-Hippolyte-de Montaigu et Flaux). – 22 septembre à St Anastasie (invitation de Dions et La Calmette). – 23 septembre à Flaux : Journée de la Fête des possibles – 24 septembre chez Daniel Roux, « conversion énergétique » – 28 septembre à Garrigues-Ste-Eulalie , invitation Bourdic, Aubussargues, Arpaillargues, Collorgues – 30 septembre (Michel Mahieux) émission Radio Fuzeréunion uzes allegee – 3 octobre à St Maurice de Cazevieille (invitation de Castelnau, St Dézéry, St-Cézaire-de-Gauzignan, Cruviers-Lascours).  – 5 octobre, à Sanilhac-Sagries (invitation de Collias et Blauzac). – 9 octobre à Sernhac (invitation de St-Bonnet, St-Gervazy, Ledenon, Cabrières). – 15 octobre à Uzès. – 16 Octobre à St Just-et-Vacquières (invitation St-Hippolyte-de-Caton, St-Jean-de-Ceyrargues, Euzet, St-Etienne-de-l’Olm. – 19 octobre : Participation aux Rencontres du Pont du Gard. – 24 Octobre à St Laurent-La-Vernède (invitation de St-Marcel-de-Careiret, Le Pin, La Bastide-d’Engras, Pougnadoresse, St-André-d’Olérargues, La Bruguière, Fontarèches). – 1 déjeuner de presse est organisé le 5 décembre pour faire le point de la campagne d’information.

2018

– 13 février à Montfrin (invitation de Théziers, Meynes et Comps). – 6 mars : interview sur France Inter – 8 mars à St Quentin-la-Poterie : devant les élus 14 mars à St-Hippolyte-de-Montaigu – 15 mai, intervention sur Radio Ecclésia – 7 octobre à la Fête des Possibles à Garrigues St-Eulalie – 15 octobre à Marguerittes

Echanges, questionnements & critiques entendues…

par les Amis du PNR des Garrigues lors des 30 réunions avec la société civile et relayés aux élus et porteurs du projet.

Nous avons sélectionné quelques unes des questions qui sont revenues le plus souvent ou qui nous ont marqués, regroupées par thématiques.

Information des citoyens

La présentation manque de cas concrets, il faudrait la commencer par les faiblesses de notre territoire et montrer que le PNR est une solution.
Il y a un manque d’information et de concertation ». Le maire ne nous a pas informé de ce projet de PNR.

Les cas concrets sont très bien illustrés dans les fiches actions des PNR que nous avons élaborées à partir des réalisations des 53 parcs existants, mais également des rapports, des films produits par les PNR. Le Syndicat Mixte des Gorges du Gardon et les Amid du PNR ont organisé de nombreuses réunions d’information, utilisé les réseaux sociaux, les médias et des supports d’information pour informer la population et l’écouter. Nous avons distribué 50.000 dépliants d’information dans les boites aux lettres, mais le résultat reste mitigé. Que faut-il faire ? notamment en direction de la jeunesse qui devrait être la principale bénéficiaire d’un PNR prospectif.

 

Pertinence de l’étude de faisabilité

« C’est quoi les menaces ? » « il faut protéger nos paysages, notre patrimoine »
« attractivité du territoire » « pourquoi certains hésitent alors que vous nous montrez qu’un PNR n’a que des avantages » « vous mettez en avant le développement économique mais ne mettez pas assez en avant la protection de la nature, de la biodiversité »

Les atouts du territoire et les principales menaces (urbanisation non maîtrisée, extension des agglomérations, problème de l’eau, dégradation des paysages, déprise agricole, etc.) ont été bien décrits dans l’étude de faisabilité. La caractéristique d’un PNR est de s’appuyer sur le patrimoine pour générer un développement économique. La protection de la nature est donc une constante dans les parcs, elle n’est pas ressentie comme un handicap, mais au contraire comme un vecteur de développement.

 

Périmètre

Pourquoi Valbonne n’y est pas?  Pourquoi Sernhac et St Bonnet ne sont pas dans le périmètre ? Pourquoi Barjac et Vézénobres n’y sont pas ?

Ces questions sont légitimes. Le périmètre n’est qu’un périmètre d’étude, il est donc provisoire et peut être retouché. Au départ , il comportait 119 communes (se reporter à l’Etude de Faisabilité).Les Amis sont ouverts à une modulation du contour du projet et à l’inclusion de communes associées au PNR dans le respect des principes édictés par la loi. Par exemple, la barrière de l’autoroute n’a pas été un frein dans d’autre PNR tel que la Narbonnaise.

 

Gouvernance

« Intérêt de la fusion SCOT-Pays », « il y a trop de structures, , de moyens disséminés. », « le PNR va encore servir à caser d’anciens élus » « il faudrait changer les missions du SMGG en gestion de PNR sans augmenter le budget »

Nous sommes d’accord et défendons fermement l’idée que la création du PNR doit être une occasion pour rationaliser les structures existantes, développer des synergies, supprimer les doublons…Le PNR doit être un lien entre des structures existantes pour les aider à mieux accomplir leurs missions à une échelle plus grande. La fiche « les PNR s’appuient sur l’intercommunalité » illustre cette caractéristique des parcs existants. Les parcs ont un rôle d’ “assemblier“. Ils n’ont pas vocation à se substituer aux intercommunalités à fiscalité propre mais à coopérer avec elles.

Processus de décision
« maire-adjoint: depuis 20 ans, on nous annonce que le regroupement des communes en cc, en Pays, en Scot, et maintenant en PETR pour apporter des solutions, on rajoute des couches à chaque fois, on paye très cher des études (plusieurs 100k€), mais on n’a pas les moyens de les appliquer et les résultats ne sont pas là. Alors rajouter un PNR ?!! »
“on a déjà du mal à faire appliquer le SCOT, en quoi un PNR serait plus contraignant? » “ne pas parler de simplification mais de coordination »
« Que se passera-t-il si plusieurs SCOT sont concernés? »

Voir la réponse précédente. Le PNR est la « crème pâtissière » du mille-feuilles, il met du lien, harmonise les structures et permet de mieux faire fonctionner les structures qui resteront en place.

Combien ça coûtera ? Qui va payer ?

Une enquête récente de 2017 sur les 51 PNR s’est inéressée à mesurer la performance des Parcs au regard des actions qu’ils conduisent. L’étude indique que la participation financière des communes est de 6% pour un budget moyen de 3,5M d’euros, (budget actuel du SMGG). soit environ 1€ par h, d’une commune qui génère 20 € de recettes publiques. La fiche « les parcs génèrent beaucoup de retombées financières » montre ce qui se passe dans la réalité des parcs existants.

« Combien de communes sont partantes? »
« Des communes peuvent-elles refuser le PNR sans l’empêcher de se créer. Intégrité des PNR »
« Si le maire d’une commune ne veut pas rentrer dans le PNR, peut on faire un référendum avec les habitants »
« conseillère municipale: on ne peut pas décider pour les administrés, il faudrait interroger les populations »
« Il ne faudrait pas que ce soit dirigé que par quelques uns »
« Un chasseur, un viticulteur, etc.: Les gens de la base ne sont pas bien représentés, ce sont des gens qui ne connaissent pas le terrain qui prennent part aux décisions. »
« un maire : je n’ai pas d’avis définitif, mais la décision finale interviendra après la rédaction de la Charte, alors on n’a rien à perdre à faire cette étude transitoire, et tout à gagner si elle est positive »

Pour le moment une soixantaine de communes ont délibéré favorablement (sur 112). Le processus de consultation en cours doit se poursuivre parallèlement à la discussion sur l’élaboration d’une association de préfiguration. Les Amis du PNR ne tiennent pas à jouer le rôle des élus, mais à être associées à la réflexion à titre consultatif et à apporter leur soutien dans la mesure de leurs moyens et de leurs connaissances. Dans un parc les socioprofessionnels sont associés.

 

Apport d’un parc

« Il y a un risque d’éoliennes face au Pont du Gard, à St Victor Lacoste, le PNR arrivera trop tard (2022) »
« le PNR nous protégera t il contre les gaz de schiste ? »
« Devant le mitage des parcs photovoltaïques dans la garrigue, quel serait le rôle du PNR? »

Les Parcs sont des acteurs territoriaux de la transition énergétique. Ils intègrent la dimension préservation patrimoniale dans leur politique.

« Vous avez insisté beaucoup sur le développement économique mais peu parlé de la protection du patrimoine »
« Quelles sont les retombées économiques des PNR existants »
« Quel intérêt pour le tourisme? »
« Vous n’avez pas parlé du sport, il faut voir les associations sportives »
« Intérêt productions agricoles locales: avantages de la “marque Parc” »

Les Parcs font vivre les patrimoines culturels. La protection et la gestion du patrimoine naturel, culturel et paysager constituent l’une des cinq missions des Parcs. La spécificité confirmée des Parcs est de ne pas se limiter à la protection mais de mener des actions en faveur du développement. La spécificité confirmée des Parcs est de ne pas se limiter à la protection mais de mener des actions en faveur du développement.

La mise en ressource du patrimoine s’effectue selon au moins 4 registres :
• La valorisation touristique
• La labellisation
• L’amélioration du cadre de vie
• La réactualisation des savoir-faire

Les retombées économiques des PNR se font par le biais des interventions des Parcs dans les domaines de l’agriculture, du tourisme, de l’artisanat, des PME etc. qui mobilisent près de la moitié des ressources financières des PNR. Les fiches action par secteur d’activités des PNR existants permettent de se faire une idée des nombreux investissements productifs qui peuvent être réalisés avec l’aide des PNR, sans compter les retombées économiques indirectes liées à la notoriété des Parcs et à la marque Parc.
Les PNR investissent plus particulièrement dans les sports liés à la nature.

Rôle réglementaire du Parc
Nous avons souvent constaté, en début de réunion des confusions entre Parc National (comme celui des Cévennes) et Parc Naturel Régional. Un Parc National est soumis à une réglementation propre et contraignante, ce qui n’est pas le cas d’un PNR, où la réglementation nationale s’applique comme ailleurs.

Freins à la chasse
On peut chasser comme partout ailleurs. La Fédération Nationale de la Chasse est d’ailleurs l’un des partenaires de la Fédération des PNR.

Boite à outils à disposition

Pour créer un consensus autour du projet de développement durable du territoire, il est nécessaire de dialoguer et d’argumenter. L’engagement collectif des membres de l’Association des Amis du PNR a permis de mener une importante campagne de mobilisation depuis 2016. Il est important de poursuivre ces actions de sensibilisation dans tous les sous-bassins de vie du périmètre afin d’accroître le nombre d’ambassadeurs du projet de PNR.
Les Amis du PNR ont donc rassemblé des supports de présentation  :

  •  Argumentaires / Réalisations des Parcs Naturels Régionaux
  •  Vidéo / Diaporamas de présentation
  •  FAQ

Ces éléments de dialogue et de débats sont à la disposition des adhérents. Demandez les !